Côte d’Ivoire : une cohorte féminine formée au numérique dans le cadre du projet D-CLIC

L’OIF a lancé officiellement la phase pilote de son projet « D-CLIC, formez-vous au numérique » afin de contribuer aux efforts de les Etats et gouvernements membres en faveur de l’emploi des jeunes et des femmes. Initié par l’Ong Femmes et Tic le demarrage de la phase Côte d’Ivoire de la formation de la cohorte féminine de Côte d’Ivoire a débuté le Mardi 11 Janvier 2022.

D-CLIC a pour objectif est de renforcer les compétences numériques individuelles et professionnelles des jeunes et des femmes de l’espace francophone pour améliorer leurs qualifications et l’accès à l’emploi. 

Le projet D-CLIC concerne dix pays à savoir la Côte d’Ivoire, Djibouti, le Gabon, Haïti, Madagascar, le Mali, le Niger, la RDC, le Togo et la Tunisie.

une cohorte de jeunes filles formées dans le cardre du projet d-clic à Abidjan

En côte d’Ivoire, la cohorte féminine dont l’âge varie entre 25 et 35 ans prendra part à une formation dans le domaine du numérique au bureau national de l’agence universitaire de la francophonie – AUF à l’ENS à l’université de Cocody-Abidjan.

 »Ce sont au total Vingt (20) cursus de formation professionnelle qui seront proposés avec des certificats dans les métiers de communication, du marketing, de l’interface utilisateur, de la création numérique, de la conception et du développement de solutions numériques au cours de cette formation. » a indiqué Christelle Assirou, présidente fondatrice de l’ONG Femmes et Tic.

Pour elle, deux mois après leur formation, les participantes seront insérées professionnellement.

 »Celles qui ont des projets d’entrepreneuriat seront accompagnées » a-t-elle ajouté.

Le projet ‘’D-CLIC, formez-vous au numérique se présente en quatre (04) cohortes. La formation à la programmation JAVA, la formation au marketing digital, l’infographie 3D, et la dernière formation sur le designer UIUX.

Il faut noter que dans le cadre de ce projet, ce sont 1300 jeunes francophones qui seront formés et accompagnés pour leur insertion professionnelle sur un objectif global de 200.000 sur cinq (5) ans.